Vue d'une ruelle dans le vieux port de Montréal avec des terrasses

9 façons d’encourager l’achat local durant la pandémie

Dans cette situation particulière où l’entraide et le soutient collectif est de mise, la volonté d’encourager l’achat local est bien présente. Il y a tout de même quelques freins à ce mouvement comme les moyens financiers ou comment se les procurer. Heureusement, je viens à votre rescousse avec 9 belles façons d’encourager la créativité d’ici durant la pandémie.

1. Suivre des cours en ligne !

Gaïa et Dubos, une marque de vêtements écoresponsable vend des ateliers de couture en ligne. Vous pourrez choisir entre les capsules de réparation de vêtement à la main ou à la machine à coudre. En plus, ils ne sont vraiment pas cher! Si vous n’êtes toujours pas convaincu, je vous annonce que deux d’entre eux sont disponibles gratuitement. Attention, vous risquez de développer une envie folle de réparer tous vos vêtements ainsi que ceux de toute la famille.

Marie-Michèle, de la Miche porte conseil, une amie et collègue fait des Ateliers de pain sur une plateforme de télétravail. Pour l’instant, les ateliers sont complets, mais rien ne dit que d’autres ne seront pas à venir!

2. Faire ses propres produits maison.

Les Trappeuses nous ont gâté avec leur livre «À fleur de pot». Il est tout simplement une bible pour la confection de ses propres produits. Elles abordent les mythes, les différents ingrédients de bases, les ustensiles et terminent le tout avec quelques recettes ! Une belle façon de développer son autonomie dans la confection de produits maison.

3. Partir ses semis ou Essayer de tout faire pousser

Ne passer pas au prochain conseil en vous disant que ce n’est pas pour vous. Je tiens à vous dire que je n’ai jamais eut le pousse vert et que mes plantes meurent souvent. Pour une raison qui m’est inconnue, j’ai réussi à faire pousser un avocatier. Pour une raison miraculeuse, il grandit depuis deux ans et résiste à absolument tout. J’ai aussi réussi à faire pousser des oignons verts en santé… ou presque.

Cette année, j’ai décidé de me lancer dans les semis! Avec l’aide des semences ancestrales de Terre Promise, j’ai réussi à obtenir de jolies pousses de tomates. J’avoue que je les observe pousser à tous les jours, littéralement, et c’est vraiment satisfaisant.

4. Pratiquer ses «skills» en cuisine.

Vous devez maintenant cuisiner tous vos repas, trois fois par jours. Mais soyez sans crainte: Florence-Léa Siry est à la rescousse! Vous retrouverez dans son blog Chic frigo sans fric des conseils pour réduire le gaspillage alimentaire, ainsi que des recettes pour vider votre frigo et passer les restes. Procurez-vous des aliments d’ici pour encourager l’achat local.

J’aime aussi beaucoup la créativité de Marilou de Trois fois par jour et la cuisine vegan de Jean-Philippe. Cette semaine, j’ai découvert Savourer de Geneviève O’Gleman que je vous recommande.

Profitez de la pandémie pour découvrir de nouvelles recettes, de nouvelles inspirations et d’essayer les galettes de Madame Labriski!

5. Faire un ménage de son Instagram et de Pinterest

En quoi est-ce que cela encourage nos entrepreneurs locaux? Réduisez les grandes marques que vous suivez et laissez les petites entreprises d’ici envahir votre feed. Fashionista, artiste, amoureux de la nature, Foodies, vous y trouverez votre compte! Avec tous ces concours sur les médias sociaux, vous découvrirez des marques à coup sûr.

6. Non amis geeks, je ne vous oublie pas!

Il existe plusieurs petits studios indépendants qui ont développés des jeux forts intéressants et qui méritent notre attention. J’ai téléchargé Bloodroots de Paper Cult et Light fall de Bishop Games sur ma Nintendo Switch. Plusieurs jeux intéressants sont disponibles sur Steam comme Foundation de Polymorph Games.

7. Écoutez de la musique.

Les différentes plateformes tel que Facebook, Instagram etSoundCloud sont de belles façons de suivre ce que vos artistes préférés vous préparent. De mon côté, j’en profite pour faire un peu de rattrapage et écouter les compositions de Lonecrew, un bon ami à moi. Je suis certaine que vous trouverez des amis, des collègues ou des connaissances qui ont du talent et qui vous surprendrons!

8. Lire des livres

Vous êtes un(e) amateur(e) de science-fiction, un(e) passionné(e) de poésie? Vous vous intéressez à un mode de vie Zéro déchet, au minimalisme ? La littérature Québécoise ne manque pas de sujets et d’auteurs pour occuper votre temps et vos intérêts. Encouragez l’achat local en achetant chez les librairies de votre quartier.

9. Magasiner en ligne / Faire du lèche-vitrine.

Je suis très consciente que plusieurs d’entre vous ont perdu leur emploi. Les achats sur internet ne sont probablement pas une possibilité pour vous en ce moment. Malgré tout, le lèche-vitrine vous permettra tout de même de découvrir des marques que vous ne connaissiez pas. Je vous recommande d’ailleurs le site web de Signé Local, « La vitrine du fait au Québec », pour découvrir nos entrepreneurs Québécois.

Pour ceux qui peuvent encourager les commerces locaux, certaines boutiques en ligne restent ouvertes et recommenceront la livraison dès qu’ils le pourront!

C’est une quête qui est autant collective que personnelle. Avec ces suggestions, je suis convaincue que vous trouverez votre façon d’aider et de soutenir l’achat local et ce, tout en restant en sécurité à la maison.

Post a Comment